Symptômes, traitement et cicatrisation d'une fissure anale

Cet article fait référence à la Chirurgie Viscérale et Digestive. Il a été rédigé par des chirurgiens viscéraux et digestifs exerçant à Mâcon.

Qu'est-ce que la fissure anale ?

fissure_anale

La fissure anale correspond à une plaie du canal anal provoquée par les contractions répétées du sphincter interne, muscle entourant l’anus qui sert à la continence.

  • Elle se produit lors d’un effort de défécation
  • Elle s’observe le plus souvent chez les sujets jeunes, avant 60 ans et est plus fréquente chez les femmes
  • Elle siège généralement sur la face postérieure du canal anal.

Quels sont les signes de la fissure anale ?

Le principal symptôme est une douleur qui apparaît lors du passage des selles, s’efface quelques minutes pour ensuite devenir intense et durer plusieurs heures. Il s’agit souvent d’une douleur intense accompagnée quelquefois de petits saignements.

L’examen clinique réalisé par le médecin est rendu difficile par la douleur occasionnée et c’est très souvent grâce à l’interrogatoire et aux caractéristiques de la douleur que le diagnostic sera fait.

La fissure anale peut évoluer en plusieurs poussées successives pour devenir chronique.
Elles peuvent se compliquer d’infection avec l’apparition d’un abcès.

Le traitement de la fissure anale :

Le but du traitement consiste à supprimer les douleurs, cicatriser l’ulcération et prévenir la récidive.

Le premier temps est médical, et consiste à lutter contre la constipation, donner un cicatrisant et un anesthésique local.

Si la fissure devient chronique, le traitement est chirurgical, et consiste à réaliser une sphinctérotomie pour diminuer la contraction trop forte du sphincter. Sous anesthésie générale, le sphincter est dilaté, voire sectionné en partie. En même temps, peut être réalisée une plastie, en rapprochant la muqueuse du canal anal pour faciliter la cicatrisation.

L’hospitalisation dure, en général, de 24 à 48 heures, délai d’apparition des premières selles.

Quels sont les signes de la fissure anale ?

Le principal symptôme est une douleur qui apparaît lors du passage des selles, s’efface quelques minutes pour ensuite devenir intense et durer plusieurs heures. Il s’agit souvent d’une douleur intense accompagnée quelquefois de petits saignements.

L’examen clinique réalisé par le médecin est rendu difficile par la douleur occasionnée et c’est très souvent grâce à l’interrogatoire et aux caractéristiques de la douleur que le diagnostic sera fait.

La fissure anale peut évoluer en plusieurs poussées successives pour devenir chronique.
Elles peuvent se compliquer d’infection avec l’apparition d’un abcès.

Le traitement de la fissure anale :

Le but du traitement consiste à supprimer les douleurs, cicatriser l’ulcération et prévenir la récidive. Le premier temps est médical, et consiste à lutter contre la constipation, donner un cicatrisant et un anesthésique local.

Si la fissure devient chronique, le traitement est chirurgical, et consiste à réaliser une sphinctérotomie pour diminuer la contraction trop forte du sphincter. Sous anesthésie générale, le sphincter est dilaté, voire sectionné en partie. En même temps, peut être réalisée une plastie, en rapprochant la muqueuse du canal anal pour faciliter la cicatrisation.

L’hospitalisation dure, en général, de 24 à 48 heures, délai d’apparition des premières selles.

Les autres pathologies de la chirurgie viscérale et digestive